Immersion, vous avez dit immersion ?

Immersion, vous avez dit immersion ?

L’apprentissage immersif, c’est LA grande tendance du moment, dès lors qu’on parle de l’expérience apprenant. Oui mais, encore faut-il savoir quand, comment, et surtout pourquoi l’utiliser. Explications.

Une chose est sûre : quand on parle de Digital Learning, les solutions immersives ont le vent en poupe. On veut de l’expérience, des émotions. On veut voir, faire, sentir. À tel point qu’on cuisine l’apprentissage immersif à toutes les sauces, en perdant parfois de vue l’intérêt de l’apprenant et l’objectif pédagogique de départ… Et les fonctionnalités immersives deviennent alors un simple gadget, sans utilité aucune vis à vis du parcours pédagogique de l’apprenant. 

Alors nous on dit : l’immersion, oui. Mais uniquement quand elle répond à des enjeux précis, et qu’elle s’intègre dans un parcours apprenant cohérent et pertinent

L’apprentissage immersif : la formation dont vous êtes le héros

L’apprentissage immersif – ou « immersive learning » (ça fait plus pro) consiste à plonger l’apprenant dans un univers fictif qui reproduit son environnement réel. Et ce qui est génial c’est qu’à partir de là, tout est possible ! L’apprenant devient totalement acteur de son apprentissage. Confronté à des situations probables de son quotidien professionnel, il réagit en temps réel avec la possibilité de se tromper à l’infini, de recommencer, de progresser. 

Ludique et interactif, l’apprentissage immersif est efficace parce qu’il repose sur la capacité à impliquer personnellement l’apprenant dans sa démarche pédagogique. On facilite ainsi la mémorisation, en générant davantage d’engagement dans l’apprentissage.

Le revers de la médaille ? Parfois, le concepteur pédagogique s’emballe un peu : les fonctionnalités immersives, c’est toujours joli, et puis – reconnaissons-le – ça en jette. Alors on fait de l’apprentissage immersif comme ça, juste pour le plaisir. Et l’apprenant dans tout ça ?

Dis moi ce que tu apprends, je te dirai qui tu es

Les solutions immersives n’ont de l’intérêt que lorsque l’expérience apprenant doit elle-même être immersive. Dans certaines situations pédagogiques, l’apport d’information ne suffit pas. Les ressentis, les émotions, l’immersion dans un contexte et/ou un lieu particulier deviennent alors indispensables à l’efficacité de l’apprentissage. 

Sont concernées toutes les situations qui impliquent de s’approprier un geste technique et/ou une attitude à adopter dans un contexte donné. Quelques exemples parmi nos projets ? Des problématiques telles que « comment réagir face à une attaque terroriste ? », « les bons gestes à adopter face à un incendie » ou encore « comment assembler des tartelettes ? » ou « le nettoyage de la machine à jus » ! : des situations dans lesquelles, il s’avère utile – d’un point de vue pédagogique – d’immerger l’apprenant en situation réelle. On l’amène ainsi à appréhender les émotions qui y sont liées, en simulant l’action au plus proche de ce qu’elle pourrait être dans la vraie vie (et en croisant tout de même les doigts pour que certaines n’arrivent pas). 

L’apprentissage immersif est ainsi un outil pédagogique qui va droit au but. Il permet à l’apprenant de s’identifier au contenu de formation qu’on lui propose. En jouant sur les sens, il incite l’apprenant à mettre en pratique, à se projeter, à être acteur de sa formation. L’objectif : rendre l’expérience pédagogique utile et efficace pour l’apprenant, avant tout

Le succès de l’apprentissage immersif se mesure par la capacité de l’apprenant à s’approprier et à mettre en application les bonnes pratiques dans son quotidien, en situation réelle. On va ainsi jusqu’au bout de l’apprentissage, de la théorie à la mise en pratique dans la vraie vie. Autre indicateur de performance : la recommandation de la formation à d’autres collègues, sous forme de note directement dans l’outil (étoiles, likes…), ou de post dans la communauté d’apprenants. 

Quelques fonctionnalités immersives… 

Afin d’apaiser le côté geek qui sommeille en vous et qui commence à s’agiter, prenons encore quelques instants pour définir ce qu’est l’apprentissage immersif d’un point de vue technique

Ces solutions sont globalement centrées sur :

  • la vidéo interactive : on filme le geste technique et/ou on reproduit l’environnement avec la possibilité de faire des arrêts sur image pour découvrir d’autres contenus en réalisant une action ; 
  • la visite à 360° : intégrée à des endroits clés du scénario pédagogique, elle permet de plonger l’apprenant dans son univers de travail, il est ainsi en situation presque réelle ;
  • la capture de mouvement ou motion capture : un outil qui permet de reproduire les émotions humaines et qui rend les avatars presque réels – et même capables d’éternuer, oui, oui !
  • la VR : l’apprenant n’est plus face à un écran, mais plongé dans un environnement au sein duquel il se déplace et devient acteur – sensations fortes garanties ! 
  • l’IA : pour orienter l’apprenant vers les contenus et les modalités qui lui sont adaptés en fonction de son niveau, son aptitude à apprendre, ses habitudes d’apprentissage…
animation_LQ

Vous commencez à trouver qu’on est des gens sympas ? Venez donc en apprendre un peu plus sur nous ! N’hésitez pas à nous contacter pour nous parler de votre projet 🙂